Home > Le programme Littérature et mémoire collective

Le programme Littérature et mémoire collective

Bien que les études en communication et marketing territorial aient créé, depuis une trentaine d'années, des liens entre géographie culturelle et analyses urbanistiques, il manque aujourd’hui une plateforme permettant de centraliser les contenus du tourisme littéraire en France. C’est l’objectif du programme "Littérature et mémoire collective" (LIMECO), qui articule recherche fondamentale et soutien au tourisme patrimonial. Ce programme envisage la littérature comme un élément touristique et le tourisme comme un nouvel accès aux textes. Il s’agit de renouveler la manière d’aborder le lien des territoires aux auteurs et aux autrices à travers l’exploration des traces de ce lien dans l’espace public, qui sont autant de passages vers le livre.

La présence des auteurs et autrices dans l’espace urbain s’est accrue sous l’effet du projet politique et pédagogique de la IIIe République, mais les choix faits à cette époque peuvent surprendre : les noms des écrivaines et écrivains statufiés ou célébrés par un nom de lieu sont parfois tombés dans l’oubli ; l’éternité promise par la pierre était illusoire. Programme interdisciplinaire, LIMECO fédère des spécialistes de champs aussi divers que les études de réception littéraire, la géographie urbaine et les techniques de visualisation, qui s’engagent ici dans une démarche de co-conception et de co-écriture pour faire redécouvrir ce patrimoine et les lieux qui le célèbrent, en rassemblant tous les monuments littéraires en une même base de données. Il s’agit à la fois d’expliquer la formation de la mémoire littéraire par l’espace public et de favoriser l’accès aux textes et aux données du patrimoine littéraire.

L'objectif est triple. Il s'agit d'abord de comprendre comment s'organisent les réseaux formels ou informels qui assurent la promotion de ce patrimoine et d'identifier les fonctions matérielles et symboliques de la célébration de ces auteurs, comprise comme un élément de structuration sociale et de partage (de la production) des savoirs. On analysera ensuite la manière dont s'est opéré cet ancrage et dont la littérature fait société dans ces lieux. On s'intéressera également à la façon dont ils contribuent à la réécriture du canon littéraire en favorisant l'émergence et la reconnaissance de chacun et de chacune (place faite aux femmes, régionalismes...). Enfin, le projet a pour but d'engager, pour les chercheurs et le grand public, un archivage numérique des données concernant ces institutions et ces lieux de mémoire disséminés sur le territoire, sous la forme de la base de données  "Monuments littéraires".

Celle-ci réunira des objets architecturaux ou matériels du paysage urbain sélectionnés pour leur lien avec des auteurs ou des oeuvres littéraires. Il s'agit en effet d'éclairer et d'analyser un ensemble d'objets définis par l'association élément matériel/élément littéraire (musées, statues et plaques commémoratives, toponymes et promenades littéraires...). La base de données Monuments littéraires, financée dans le cadre du programme LITEP (La littérature dans l'espace public) répond ainsi à trois objectifs complémentaires :

  • Archivage : il s'agit d'abord d'archiver dans un format interopérable des données concernant les monuments consacrés à des auteurs ou à des oeuvres littéraires sur le territoire français. Ces données, de natures variées, sont parfois référencées sur différentes bases, dont aucune n'a pour vocation d'étudier la présence de la littérature dans l'espace public. La base Monuments littéraires, sans se substituer à ces outils, vise à rassembler les données concernant ce sujet spécifique en renvoyant à ces autres répertoires et en les enrichissant en retour.
  • Systématisation et visualisation : les données récoltées dans le cadre de la base Monuments littéraires permettront de vérifier ou de faire naître des hypothèses de recherche en SHS. Il est prévu pour cela de concevoir ou d'adapter un outil de visualisation adossé à la base. 
  • Communication : les données seront enfin éditées pour être livrées au public sous la forme d'une application à vocation touristique.

Mathilde Labbé (L'AmO, Université de Nantes)

Soutiens :

Programme Recherche Formation Innovation en Tourisme des Pays de la Loire / Angers TourismLab : projet LITEP / La littérature dans l'espace public, 2018-2020, dir. Mathilde Labbé (L'AMO, Université de Nantes) & Florent Laroche (LS2N, École Centrale de Nantes)

Laboratoire L'Antique, Le Moderne (Université de Nantes)

Laboratoire des Sciences du numérique de Nantes

Contrat de projet État-Région DI2L2S 2017 : Littérature et mémoire collective - LIMECO, axe CPER "Changement social : patrimoine, cultures, création".

Plateforme Humanum-Loire et TGIR Huma-Num

Partenaires

Ancrages-Passages. Sept écrivains en Picardie, dir. Aurélie Adler et Isabelle Hautbout

Aplace4U (Université d'Angers)

Axe transversal "Sociétés numériques" de la Maison des sciences de l'homme Ange-Guépin

Comité de liaison des associations dix-neuviémistes

E-monumen, base de données consacrée à la fonte d'art

Maison des Sciences de l'homme Ange-Guépin, Nantes

OBSLIT (Observatoire de la littérature) et La Lorraine des écrivains, dir. Carole Bisenius-Penin

Séminaire La gestion des risques en humanités numériques, 2017-2019